On pourrait croire qu’il s’agit d’une chambre luxueuse d’hôtel. Pas du tout ! Il est ici question d’un studio (numéroté 58) aménagé en espace pour travailler et dormir. Une occupation limitée à deux fonctionnalités car La Suite 58 est une seconde acquisition et une extension du studio 59 déjà entièrement rénové par Archi Design (La Nouvelle Vague). L’originalité du projet est de communiquer entre les appartements par la terrasse afin d’isoler La Suite 58 du bruit et des mouvements d’à côté. Un espace  intime et silencieux, volontairement austère, presque monacal et dépouillé. Rien ne vient détourner le regard de l’essentiel pas même les rangements fondus dans les lignes de murs. Cellule minérale de grès gris, la claustra en métal, incisée d’alvéoles à orientation aléatoire, est un défi à la concentration et tente de perturber l’occupant par ses jeux de lumière. Seules impertinences décoratives : le vert tendre du plateau de bureau en pierre de lave, le perroquet stylisé de l’abat-jour signé Babalux et les patères Jellies en verre de kartell. © Olivier Warter