Le Negresco, une maison cinq fois étoilée

16-03-2017 • Curiosité

À Nice, le Negresco, emblématique hôtel Belle Époque, brille de jour comme de nuit sur la Promenade des Anglais. Dirigé depuis 1957 par Jeanne Augier, le Negresco est l’hôtel privé le plus inclassable de la Côte d’Azur. Sans doute parce que sa propriétaire l’a habillé selon ses inclinations personnelles et dans le seul but de partager son goût des belles choses avec ses hôtes. Un concept qui ne pouvait laisser indifférent Archi Design à qui il fut donné l’opportunité d’une visite dont l’atelier de tapisserie, pierre angulaire de l’entretien et de la restauration des centaines de kilomètres de tissus déployés dans l’hôtel. Au poste dans l’atelier, les artisans Albéric et Aurélien soutenus par le travail de Sabine la couturière. Un trio efficace au service de « l’esprit de la maison ». Cependant, comme nous le confie Albéric, le respect du style insufflé par l’avant-gardiste Madame Augier n’empêche pas la création qui s’exprime lorsque vient le moment de la modernisation des chambres (voir la chambre Street Art, un modèle atypique en terme de décoration). Au Negresco, il n’y a ni répétition ni ennui. La maison aux cinq étoiles est à contre-courant de l’uniformisation décorative déprimante des hôtels de sa catégorie. Si vous descendez 124 fois au Negresco, vous pourrez dormir dans 124 décors et atmosphères singuliers. Pas une chambre, pas une suite ne se ressemble. www.lenegresco.fr